La Grammaire Chinoise 1/2

Publié le par 小盼盼

taxitint-copie-1.gif

Le singulier et le pluriel ne se distinguent pas en chinois :

 

rén (jenne) --> un homme, des hommes

 

On peu cependant ajouter « un », « deux », « trois » etc… devant le nom pour marquer le pluriel.

 

Parfois men (menne) sert de marque du pluriel quand le contexte ne permet pas de deviner le nombre. Il se place alors à la fin du nom :

 

朋友们 pénggyoumen (peung yo menne) --> amis

 

Il n’y à pas d’articles. De ce fait, c’est, c’est le contexte qui permet de savoir si le nom est employé dans un sens définit ou indéfini, singulier ou pluriel :

 

银行 yinhang (yinne hang)) --> une / la / les / des banques

 

我去银行 wo qu yinhang (wo tchu yinne hang) --> je vais à la banque

 

L’adjectif est souvent introduit par le mot hěn (henne) --> très

 

hěn hǎo (henne hao) à très bon

 

Lorsque l’adjectif est attibut du sujet, le verbe est généralement omis :

 

聪明  hěn cōng míng (ta henne tsong ming) --> il + très + intelligent = il est très intelligent

 

Lorsqu’il est épithète, on emploie la particule de (de)

 

聪明的 hěn cōng míng de rén (henne tsong ming de jenne) --> homme + très + de + intelligent = un homme très intelligent

 

Lorsque l’adjectif caractérise le verbe, une autre particule de (de) se place entre le verbe et l’adjectif et marque l’intensité :

 

他吃得慢 tā chī de màn (ta cheu de manne) --> il + mange + de + lent = il mange lentement

 

他跑得快 tā pǎo de kuài ( ta pao de kouaille) --> il + court + de + rapide = il court vite

 

Les pronoms personnels sujets sont omis lorsqu’ils désignent une personne évidente ou soi-même. Ils ne servent donc qu’à insister.

 

Je                                                    

Tu                                                   

Il / elle              他 / 她 / 它                 

Nous                我们                            wǒ men

Vous                你们                            nǐ men

Ils / elles           他们 /她们 /它们         tā men

A l’oral on ne fait pas la différence entre les formes masculines et féminine de la troisième personne. A l’écrit en revanche, on distingue nettement les homophones  (il), 她 (elle) et 它 (pour les objets et les animaux).

 

Le pronom 您 nín (ninne) (vous de politesse) s’utilise surtout dans la langue écrite. Son usage est plus restreint que celui de nǐ (ni), employé dans la majorité des cas.

 

Pour former les pronoms et adjectifs possessifs, il suffit d’ajouter la particule 的 de (de) après le pronom personnel :

 

我的 wǒ de --> mon / ma                                             他的家 tā de jiā --> sa maison

 

Les démonstratifs les plus courant sont zhè (djeu) --> (ceci, ce …-ci) et nà (na) (cela, ce … -là). Dans la langue parlée, zhè se prononce djeille  et nà se prononce souvent neille.

 

这是书  zhè shì shū (djeu cheu chou) --> ceci est un livre

 

那是笔 nà shì bǐ (ne cheu bi) --> cela est un stylo

 

Leurs formes plurielles sont 这些 zhè xiē (djeu sié) --> ceux-ci et 那些 nà xiē (na sié) --> ceux-là

 

这些 zhè xiē rén (djeu sié jenne) --> ces gens-là

 

Les adverbes de lieu

 

zài (dzaille) indique le lieu où l’on est :

 

我在中国汉语 wǒ zài zhòng guó xué hàn yǔ (wo dzaille djong gouo sué hanne yu) --> j’étudie le chinois en Chine

 

cóng (tsong) indique le lieu d’où l’on vient :

 

我从法国来 wǒ cóng fǎ guó lái (wo tsong fa gouo laille) --> je viens de France

 

dào indique le lieu où l’on va :

 

我到饭店去 wǒ dào fàn diàn qù (wo dao fanne dienne tchu) --> je vais à l’hôtel

 

L’interrogatif nǎ (na) --> quel / lequel au troisième ton est généralement suivi par un spécificatif :

 

哪一个好 ? nǎ yī ge hào ? (na y igue hao ?) --> lequel est bien ?

 

Au pluriel, xiē s’ajoute à pour former哪些 xiē --> lesquels

 

哪些书是你的 xiē shū shì nǐ de ? (na sié chou cheu ni de ?) --> Quels livres sont les tiens ?

 

Le comparatif se forme avec la préposition bǐ (bi). La structure est la suivante : sujet + bi + objet de la comparaison + verbe / adjectif verbal :

 

他比我大 tā bǐ wǒ dà (ta bi wo da) --> il est plus grand que moi

 

Pour exprimer le superlatif, on emploie zuì (dzoueille) --> le plus :

 

他最漂亮 tā zuì piào liàng (ta dzoueille piao liang) --> C’est la plus jolie

 

L’ordre de la phrase est le même qu’en Français (sujet – verbe – complément) :

 

我吃米饭 wǒ chī mǐ  fàn (wo tcheu mi fanne) --> je mange du riz

 

Dans une phrase interrogative, l’adverbe interrogatif se place souvent en fin de phrase.

 

-          « Quoi » / « Qu’est-ce que » se dit 什么 shén me (chemma) :

 

你买什么 ? nǐ mǎi shén me ? (ni maille chemma ?) --> qu’est-ce que tu achètes ?

 

-          « Combien » se dit 多少 duō shǎo (douo chao) :

 

多少钱 ? duō shǎo qián ? (douo chao tchienne ?) --> combien cela coûte-t-il ?

 

-          « Combien de temps » se dit 多久duō jiǔ (douo jio)

 

你呆多久 ? nǐ dāi duō jiǔ ? (ni daille douo jio ?) --> tu restes combien de temps ?

 

-          « Comment » se dit 怎么 zěn me (dzemma) :

 

我们怎么去 ? wǒ men zěn me qù ?  (wo menne dzemma tchu ?) --> comment y allons-nous ?

 

-          « Quand » se dit 什么时候 shén mē shí hòu  (chemma cheu ho) :

 

我们什么时候去 ? wǒ men shén mē shí hòu  qù ? (wo menne chemma cheu ho tchu ?) --> quand y allons-nous ?

 

-          « Où » se dit 哪里 nǎ li (na li) ou 哪儿 nǎ ér (na are) :

 

饭店在哪儿 ?  fàn diàn zài nǎ ér ? (fan dienne dzaille na are ?) --> où est l’hôtel ?

 

-          « Pourquoi » se dit 为什么wèi shén me (weille chemma) :

 

为什么不问他 ? wèi shén me bú wèn tā ? (weille chemma bou wenne ta ?) --> pourquoi ne pas lui poser la question ?

Pour former une phrase négative, on utilise le plus souvent les adverbes bú (bou) ou méi (meille)

 

Au présent et au futur, on emploie la négation bú (bou) devant le verbe :

 

我不要 wǒ bú yào (wo bou yao) --> je ne veux pas

 

Au passé, on emploie la négation 没 (有) méi (yǒu) meille yo :

 

我没有懂 wǒ méi yǒu dǒng (wo meille yo dong) --> je n’ai pas compris

 

La négation biè (bié) suivie du verbe correspond  à une interdiction polie.

Elle est utilisée à l’impératif avec ou sans sujet :

 

biè chī (bié tcheu) --> ne mange pas

 

Il existe deux manières (parfaitement interchangeables) de former une phrase interrogative :

 

-          Soit sous une forme alternative comportant la répétition affirmative puis négative du verbe, suivant une séquence verbe + négation bú (bou) + verbe :

 

你明天来不来 ? nǐ míng tiān lái bú lái ? (ni ming tienne laille bou laille ?) --> viendras-tu demain ?

 

-          Soit par l’adjonction de la particule mǎ (ma) la fin de la phrase affirmative :

 

你明天会来马 ? nǐ míng tiān huì lái mǎ ? (ni ming tienne houeille laille ma ?) --> viendras-tu demain ?

 

Rédigé par Marc-Antoine, d'après "Parler le chinois en voyage" des éditions HARRAP'S

Commenter cet article