Les aventures de Tintin - Le Lotus Bleu / 丁丁历险记 - 蓝莲花

Publié le par 小盼盼

source : http://www.ramou.net                                                                                                                    © Casterman 1936



Tintin trahi par la traduction

Le Lotus Bleu, ce chef-d'œuvre d'Hergé, est la plus populaire des Aventures de Tintin auprès des Chinois. Parmi les 22 volumes, publiés pour la première fois en Chine dans le format original en 2001, celui-ci est toujours le premier épuisé dans les librairies. La fille de Zhang (ou Tchang) est même venue témoigner, à la télévision nationale, de l'amitié entre son père et Hergé. Les inscriptions chinoises originales de l'album, presque irréprochables, ont été laissées telles quelles. Par contre, tout le texte français a été remplacé par un texte anglais, sinon supprimé, avec parfois quelques absurdités. Ainsi, la Société des Nations à Genève s'est rétroactivement rebaptisée League of Nations, tandis que le sigle SDN a tout bonnement été gommé.

On remarquera, dans les trois images qui décrivent la Chine telle que vue par les Occidentaux, la disproportion entre les longueurs de textes. Le texte de l'image centrale déborde littéralement, tandis que les textes des deux autres images se noient au milieu d'une grande case blanche. C'est que le texte a été remanié et surtout écourté. On a supprimé le passage indiquant que les Chinois passent leur temps à inventer des supplices. Par contre, on a ajouté une justification (les petits bébés chinois que l’on jette à l’eau dès leur naissance parce qu’on ne peut les nourrir) et un commentaire (les Occidentaux croient que les Chinois [passent leur temps à manger] mangent des œufs pourris et des nids d’hirondelle… en réalité, il connaissent mal la Chine, ils connaissent mal le peuple chinois…).

La traduction de Tintin en chinois s'est généralement faite à partir d'une... autre traduction, ce qui entraîne bien des anomalies historiques, géographiques et culturelles.

La traduction de Tintin en chinois s'est généralement faite à partir d'une... autre traduction, ce qui entraîne bien des anomalies historiques, géographiques et culturelles.

Le Lotus Bleu, ce chef-d'œuvre d'Hergé, est la plus populaire des Aventures de Tintin auprès des Chinois. Parmi les 22 volumes, publiés pour la première fois en Chine dans le format original en 2001, celui-ci est toujours le premier épuisé dans les librairies. La fille de Tchang (ou Zhang en graphie moderne) est même venue témoigner, à la télévision nationale, de l'amitié entre son père et Hergé. Les inscriptions chinoises originales de l'album, presque irréprochables, ont été laissées telles quelles. Par contre, tout le texte français a été remplacé par un texte anglais, sinon supprimé, avec parfois quelques absurdités. Ainsi, la Société des Nations à Genève s'est rétroactivement rebaptisée League of Nations, tandis que le sigle SDN a tout bonnement été gommé (p. 60). On remarquera aussi que Mitsuhirato conserve son nom sur la vitrine de sa boutique (p. 8), mais s'appelle Hirano ailleurs. La description que Tintin fait de la Chine vue par les Occidentaux lors de sa rencontre avec Tchang (p. 43) a été légèrement remaniée pour être en même temps plus conforme à la vision chinoise! Tintin retrouvera son ami quelques albums plus tard dans Dingding zai Zhongguo Xizang, c'est-à-dire Tintin au Tibet-Chine des fois que les lecteurs chinois auraient oublié que le Tibet n'est pas un pays étranger (voir ci-dessous pour cet album).

La version anglaise de Tintin, qui a servi de base à la plupart des traductions chinoises, est sans doute celle qui s'éloigne le plus de l'original. Ainsi, le jeune reporter Belge devient sujet de la couronne britannique et Moulinsart déménage en Angleterre. Tout cela entraîne une série de transformations plutôt curieuses, sinon absurdes. Le glorieux ancêtre du capitaine Haddock se retrouve corsaire du roi... d'Angleterre. Bruxelles devient Londres, mais on y retrouve toujours sur les murs quelques publicités en français.

La situation la plus étonnante se produit dans l'Île Noire (Hei dao), où Tintin, qui réside en Angleterre, surprend un avion qui fait de la contrebande avec... l'Angleterre. Notre héros franchit ensuite la mer du Nord, sur le traversier Ostende-Douvres, pour aller d'Angleterre en... Angleterre. Hergé voulait peut-être faire un pied de nez à l'occupant allemand de l'époque en expédiant son héros sur un territoire qui résistait à sa domination, mais, dans la traduction, ça se termine plutôt en queue de poisson. Dans les Sept boules de cristal (Qige shuijing qiu), Saint-Nazaire devient Westmouth (Weisitemaosi) et La Rochelle devient Bridgeport (Buliqigang), tandis que les automobiles continuent de rouler sagement à droite, comme sur le continent. Dans Le Sceptre d'Ottokar (Aotuoka wang de quanzhang), si les noms de Charlemagne (Chaliman) et du doge Gradenigo (Geladenige) subsistent (page 2), Saint-Louis est remplacé par un duc anglais.

Tintin au Congo (Dingding zai Gangguo) est plus fidèle à l'œuvre originale d'Hergé. Al Capone le Balafré (ou «Scarface») y est même nommé «le balafulei» à la page 52. Quant aux Babaorum et aux Matuvu, il restent littéralement les Babaolong et les Matuwu. La signature d'Hergé n'est pas effacée à la dernière page, contrairement à ce qui arrive dans L'Étoile mystérieuse.

Dans L'Étoile mystérieuse (Shenmi de liuxing), tout ce qui est français est soigneusement modifié ou gommé, sauf à la page 31 où le navire du capitaine Haddock reprend le nom d'Aurore. Le professeur Calys devient Decimus Foster ou Phostle (Disaimusi Fusite'er) et les inscriptions FERS (Fonds européen de recherche scientifique) sont remplacées par le sigle ESRF tracé de manière bâclée, lorsqu'elles ne sont pas effacées (p. 60). Bien que devenu Anglais, Calys continue à rédiger ses calculs en français (p. 6), mais puisque le principal savant n'est plus Français ou Belge, il faut procéder à des remaniement dans l'équipe du FERS. le professeur Cantonneau est déplacé de l'Université de Fribourg à celle de Paris (p. 14). L'Université de Iéna, dont le nom rappelle fâcheusement une victoire napoléonienne, devient celle de Munich, qui se retrouve en plus du bon côté du Rideau de Fer. Mais le plus curieux est que le professeur Dos Santos de l'Université de Coimbra garde le même visage lusitanien typique mais se voit affecté à l'Université de Canberra qui, comme chacun le sait, fait partie de l'Europe et se retrouve donc sous la juridiction du FERS! Dans la meilleure des hypothèses, la savoureuse panoplie de savants concoctée par Hergé est appauvrie, à moins que les lecteurs chinois les plus observateurs ne considèrent tout simplement notre génie comme un adepte de l'à-peu-près.




La lettre reçue par Tintin à son Hôtel de Vargèse, au début de Tintin au Tibet, permet de boucler la boucle de la « traduction-trahison ». Depuis Hongkong où il réside, Tchang (dont le nom figure dans la colonne de gauche: Hongkong Zhang Zhong[ren]) a pris la peine d'inscrire sur l'enveloppe les deux versions de l'adresse de Tintin. La première, en chinois (langue du lieu d'émission) et l'autre en français (langue du lieu de réception). Si Hergé prouve encore une fois qu'il ne laisse rien au hasard, les traducteurs font preuve de peu de respect pour son œuvre. Non seulement l'adresse française est traduite en anglais, mais Tintin déménage carrément en Grande Bretagne. Et dans le même temps l'inscription chinoise sur l'enveloppe affirme que Tintin n'a pas quitté la Belgique: Dingding xiansheng Biguo Bulusai'er (Monsieur Tintin Belgique Bruxelles). Voilà une lettre qui a dû être surprise d'arriver quand-même à destination et d'éviter ainsi un sort fatal à l'aventure à peine commencée (et au brave Tchang déjà en difficulté). On peut, bien sûr, alléguer que l'immense majorité des lecteurs ne remarqueront jamais l'incohérence engendrée par la traduction, mais c'est une excuse indigne du maître. Enfin, quand l'ouvrage s'adresse maintenant à un public chinois, il y a de quoi y perdre son latin.



Lorsque Tintin part pour le Pérou, le Népal, l'Australie ou quelque autre lieu exotique loin de sa Belgique natale, les lieux géographiques sont par contre respectés. Ainsi, pour les lecteurs chinois, Tintin est un jeune Anglais qui voyage beaucoup à travers le monde, mais qui n'a jamais mis les pieds dans un pays francophone (la Belgique existe-t-elle vraiment après tout?). Cela permet de confirmer l'équation rassurante: Occident = Anglais = McDonald. Après tout, si Hergé était un perfectionniste, on n'est pas obligé de l'imiter.

PS. Le site officiel de Tintin confirme, même dans sa version anglaise, que Moulinsart, théâtre des aventures Le Secret de la Licorne (Milou s'y rend à « pattes » depuis la rue du Labrador) et Les Bijoux de la Castafiore, se trouve bien en Belgique que et que Les Sept Boules de cristal se passe bien en France. En ce qui concerne les autres pays, il ne semble pas y avoir de discordance entre l'œuvre originale et les traductions mentionnées ici.

 

丁丁历险记 Les aventures de Tintin
丁丁在刚果 Tintin au Congo
丁丁在美洲 Tintin en Amérique
法老的雪茄 Les Cigares du Pharaon
蓝莲花 Le Lotus bleu
破损的耳朵 L'Oreille cassée
黑岛 L'Île Noire
奥托卡王的权杖 Le Sceptre d'Ottokar
金钳螃蟹贩毒集团 Le Crabe aux pinces d'or
神秘的流星 L'Étoile mystérieuse
独角兽号的秘密 Le Secret de la Licorne
红色拉克姆的宝藏 Le Trésor de Rackham le Rouge
七个水晶球 Les Sept boules de cristal
太阳的囚徒 Le Temple du soleil
黑金之国 Tintin au pays de l'or noir
奔向月球 Objectif lune
月球探险 On a marché sur la lune
卡尔库鲁斯案件 L'Affaire Tournesol
红海鲨鱼 Coke en stock
丁丁在中国西藏 Tintin au Tibet
绿宝石失窃案 Les Bijoux de la Castafiore
714航班 Vol 714 pour Sydney
丁丁与流浪汉 Tintin et les Picaros




他还活着!

Tintin: Il vit!…

hái: encore, aussi . huó: vivre .  zhe: [état qui dure]



怎么?好点儿吗?你灌了很多的水!我叫丁丁,你叫什么名字?

Tintin: Eh bien, ça va mieux?… Tu étais en train de boire la grande tasse, hein!… Comment t’appelles-tu?… Moi, je me nomme Tintin…

点儿 diǎnr: un peu . guàn: irriguer, verser, remplir . jiào: crier, appeler . 丁丁 Dīngding: Tintin . 名字 míngzi: nom

 


我叫张种仁。可是,你干吗要救我呢?

Zhang: Moi, Zhang Zhongren… Mais… pourquoi m’as-tu sauvé la vie?…

zhāng: [objets plats], (patronyme) . zhòng: cultiver . rén: bienveillant . 干吗 gànmá: pourquoi donc . jiù: sauver, secourir


我以为所有的洋人都是坏蛋,就想那些在很久以前杀害我祖父祖母的人一样。我父亲说那是在“义和团”起义的时候……

啊!对,[义和拳]义和团)。

Zhang: Oui, pourquoi?… Je croyais que tous les diables blancs étaient méchants, comme ceux qui ont massacré mon grand’ père et ma grand’ mère il y a longtemps. Mon père m’a dit que c’était pendant la guerre des « Poings de Justice »…

Tintin: Ah! Oui, la guerre des Boxers…

以为 yǐwéi: croire, penser. 所有 suǒyǒu: tous . 洋人 yángrén: étranger, occidental . 坏蛋 huàidàn: gredin, canaille . jiǔ: longtemps . 以前 yǐqián: avant . 杀害 shāhài: assassiner, tuer . 祖父 zǔfù: grand-père . 祖母 zǔmǔ: grand-mère . 一样 yíyàng: même, pareil . 父亲 fùqin:père . 义和团 Yìhétuán: Ligue pour la paix et la justice (1899-1900) . 起义 qǐyì: soulèvement . 时候 shíhou: moment . 义和拳 Yìhéquán:Ligue des poings de justice

 


不,张,并不是所有的人都是坏的。因为不同种族的人民之间互不了解。同样,很多欧洲人也这样以为。

Tintin: Mais non, Zhang, tous les blancs ne sont pas mauvais, mais les peuples se connaissent mal. Ainsi, beaucoup d’Européens s’imaginent que…

并不 bìng bù: pas vraiment . huài: mauvais, méchant, abîmé, pourri . 因为 yīnwèi: parce que . 种族 zhǒngzú: race . 之间 zhījiān: entre hù: mutuel, réciproque . 了解 liǎojiě: être au courant de, s'informer de . 同样 tóngyàng: de la même sorte, du même genre . 欧洲Ōuzhōu: Europe . 这样 zhèyang: ainsi, comme cela .

 


中国人都是狡猾凶狠的人,还与拖着一根长辫子。

Tintin: …tous les Chinois sont des hommes fourbes et cruels, qui portent une natte [et qui passent leur temps à inventer des supplices et à manger des œufs pourris et des nids d’hirondelle…]

狡猾 jiǎohuá: rusé, malin, astucieux . 凶狠 xiōnghěn: féroce, cruel, brutal . yǔ: avec, à, et . tuō: tirer, traîner . gēn: racine, base, pied, [objet mince] . 辫子 biànzi: tresse, natte, déméler, défaut

 

欧洲人还以为,所有的中国女人都是小脚,甚至现在的中国小女孩仍然在忍受缠足的痛苦……而且创造出各种各样的刑罚,吃臭鸡蛋,吃燕窝……其实,他们是不了解中国,不了解中国人民……

Tintin: Ces mêmes Européens croient, dur comme fer, que toutes les Chinoises, sans exception, ont des pieds minuscules et que, maintenant encore, toutes les petites filles chinoises subissent [mille tortures destinées à empêcher leurs pieds de se développer normalement.] (la torture des pieds bandés…), (mangent des œufs pourris et des nids d’hirondelle… en réalité, il connaissent mal la Chine, ils connaissent mal le peuple chinois…)

小脚 xiǎojiǎo: pieds bandés . 甚至 shènzhì: même, jusqu'à, à tel point que . 女孩 nǚhái: fille, fillette, jeune fille . 仍然 réngrán: toujours . 忍受 rěnshòu: subir, endurer . 缠足 chánzú: bander les pieds des femmes . 痛苦 tòngkǔ: douleur, souffrance, peine . 而且 érqiě: également, non seulement, mais . 创造 chuàngzào: créer, accomplir, produire . 各样gèyàng: toutes sortes . : aspect, forme . 刑罚 xíngfá: peine, châtiment . chī: manger . chòu: fétide, puant, odieux . 鸡蛋 jīdàn: oeuf . 燕窝 yànwō: nid de salangane . 其实 qíshí: en réalité, en fait, au fond


他们还愚蠢地认为中国的河里漂满了无法喂养的婴儿……

Tintin: Enfin, ils croient sottement que toutes les rivières de Chine sont pleines de petits bébés chinois que l’on jette à l’eau dès leur naissance (parce qu’on ne peut les nourrir) …

愚蠢 yúchǔn: sot, bête, idiot . 认为 rènwéi: penser que, estimer que . hé: rivière, fleuve . piāo: flotter . mǎn: plein . 无法 wúfǎ: être incapable de . 喂养 wèiyǎng: nourrir, élever . 婴儿 yīng'ér: bébé



你瞧,小张,这就是他们头脑里的中国。

啊!你们国家的人一定是疯了!

Tintin: Et voilà, mon cher Zhang, comment beaucoup d’Européens voient la Chine!…

Zhang: Ah! Qu’ils sont drôles les habitants de ton pays!…

qiáo: regarder . 头脑 tóunǎo: cervelle, tête, esprit . 一定 yídìng: certain, certainement . fēng: fou


与此同时……

将军,我这儿有丁丁的消息!

你知道他在哪儿?

Pendant ce temps…

Mitsuhirato: Général, je vous apporte des nouvelles de Tintin!…

Général Haranochi: Vous savez où il se trouve?…

与此同时 yǔ cǐ tóngshí: en même temps . 将军 jiāngjūn: général, shôgun . 这儿 zhèr: ici . 消息 xiāoxi: nouvelle, information . 知道 zhīdào: savoir . 哪儿 nǎr: ?


我刚刚收到一封电报,说他今天早上坐火车去浦口了。

Mitsuhirato: Je viens de recevoir un télégramme m’annonçant qu’il a pris ce matin le train pour Pukou…

刚刚 gānggāng: à l'instant . shōu: recevoir, récolter

fēng: fermer, sceller, [lettre, paquet scellés] . 电报 diànbào: télégramme . 早上 zǎoshang: matin . pǔ: estuaire


浦口?那可是中国管辖的地区!只要他在那边,我们就毫无办法!

对不起,将军,有办法,是这样……

Général Haranochi: Pukou?… Mais c’est en plein territoire chinois!… Du moment qu’il est là, nous ne pouvons rien contre lui!…

Mitsuhirato: Pardon, général, il existe un moyen… Et ce moyen, le voici…

管辖 guǎnxiá: administrer, contrôler . 地区 dìqū: région, préfecture, district . 毫无 háo wú: sans la moindre . 办法 bànfǎ: méthode, moyen

张,你现在打算怎么办呢?

我失去了父母,也没有地方可去,我能不能跟你一起走?

Tintin: Et maintenant, Zhang, que vas-tu faire?…

Zhang: J’ai perdu mes parents… Je ne sais où aller… Ah, si je pouvais vous accompagner…

打算 dǎsuàn: compter, projeter . 怎么办 zěnme bàn: comment faire? . 失去 shīqù: perdre . 父母 fùmǔ: parents . gēn: suivre, et, avec . bàn: faire, régler . fù: père . mǔ: mère


这个……我可能要冒很大风险。

但是我们两个人的力量总是强大一些嘛!

Tintin: C’est que… je vais peut-être courir de grands dangers…

Zhang: Eh bien, à nous deux, nous serons plus forts…

mào: jaillir, braver, risquer . 风险 fēngxiǎn: risque, péril . 但是 dànshì: mais . 力量 lìliàng: force, vigueur, puissance, énergie . 总是 zǒngshì: toujours, en tout temps, de toute façon . 强大 qiángdà: puissant, fort . ma: [interjection]


好吧!我们一起去浦口吧!

我知道近路。

Tintin: Alors en route pour Pukou!…

Zhang: Je connais un  raccourci…

ba: [en fin de phrase: suggestion, supposition] . 近路 jìnlù: raccourci


Commenter cet article