Cimetière Chinois de la Grande Guerre à Ruminghem.

Publié le par Marc-Antoine

Blog-3-0541.JPG

 

Pour faire suite à mon article rendant hommage aux Travailleurs Chinois venus en Europe pendant la Première Guerre Mondiale, j'ai eu l'occasion de me rendre au cimetière de Ruminghem (62) dans lequel 75 corps venant de l'autre bout du monde reposent.

 

C'est dans ce village de moins de 1 500 habitants situé entre Calais et Saint - Omer que 75 stèles marquent la présence d'individus réquisitio nés par les forces alliés venant de l'Asie, plus précisément la Chine.

 

Des chinois furent présents sur la commune à la fin de la Première Guerre mondiale. Dirigés par des officiers supérieurs anglais, ils déchargeaient les munitions en provenance d'Angleterre et marchandises au Pont du Wetz. Le cimetière chinois fut créé pour les victimes de leur communauté, par le Commonwealth, suite à des bombardements allemands en 1918.

 

Le cimetière est bien signalé dans le village et on y à accès très facilement.

 

Deux ginkgos biloba, l'arbre « aux mille écus », originaire d'Asie, sont plantés à l'entrée.

 

Blog-3-0542.JPG

 

On retrouve sur ces tombes ces 3 inscriptions qui semblent être en communs avec les autres sépultures des autres cimetières Chinois.

 

"a good reputation endures for ever" (une bonne réputation pour toujours).

"a noble duty bravely done" (une noble tâche bravement faite).

et "though death he still liveth" (à travers la mort, il vit encore).

 

C'est d'ailleurs même avec surprise qu'en entrant dans ce lieu de recueil une des premières tombe en face de l'entrée présentait des traces d'une quelconque offrande. (voir photo).

 

 

Blog-3-0548.JPG

 

Il est donc relativement rare de trouver un cimetière Chinois en France, celui de Ruminghem fait partie des 17 cimetières recensés.

 

Bien que les Chinois n'étaient pas réellement considérés comme Soldats, tous les travailleurs qui ont perdu la vie ont été considérés comme morts au combat. Je ne sais pas si on peu parler de cimetière militaire étant donné qu'ils étaient de simple travailleurs endurant les pires taches de la Première Guerre Mondiale.

 

Blog-3-0549.JPG

 

Le cimetière est parfaitement entretenu par le Commonwealth War Graves Commission.

 

Blog-3-0550.JPG

 

Blog-3-0552.JPG

 

Blog-3-0553.JPG

Blog-3-0554.JPG

Blog-3-0555.JPG

Blog-3-0556.JPG

Blog-3-0557.JPG

Blog-3-0558.JPG

Blog-3-0559.JPG

Blog-3-0560.JPG

Blog-3-0561.JPG

Blog-3-0562.JPG

 

Un bel hommage concernant ce peuple dont les Français avaient établis une concession au 19ème siècle jusqu'en 1943 (voir article ici) et dont ils étaient payés 1 Franc par jour pour la réalisation de ces taches qui étaient les pires pendant la Grande Guerre.

 

J'essayerai la prochaine fois d'aller au Cimetière des Baraques (actuellement Blériot-Plage - 62) où 1 350 tombes marquent l'emplacement de combats lors de la Première Guerre Mondiale.

 

On y retrouve des stèles Anglaises 1231, Canadiennes 26, Australiennes 27, Néo Zelandaises 4, Afrique du Sud 16, Indiennes 6, Allemandes 237, Japonaise 1, Belge 1, Fidjienne 1 ainsi que les très nombreuses tombes de travailleurs Chinois 203.

Publié dans Chine - 华夏

Commenter cet article