Le Gendarme de Redon

Publié le par Marc-Antoine

Et oui, on parle un peu de tout ce qui touche les Gendarmes, un peu de musique cette fois !

Le Gendarme de Redon est une chanson paillarde des années 50, on retrouve ce titre chanté par Le plaisir des Dieux et
Les Frères Jacques.


Il était un gendarm', gendarme de Redon, (bis)
Qui n’avait pas l’audace de p’loter des nichons.

Refrain :

Et ron et ron, ma lurette !
Et ron et ron, ma luron !

Qui n’avait pas l’audace de p’loter des nichons, (bis)

Une belle lui dit : "Jean foutre ! Commence par les talons."

Une belle lui dit : "Jean foutre ! Commence par les talons."

Et tu remonteras de la cuisse au cuisson.

Et tu remonteras de la cuisse au cuisson, (bis)

Mais la garce qu’était chaude, mit d’la poix à con con.

Mais la garce qu’était chaude, mit d’la poix à con con, (bis)

Et quand il la baisa, y s’colla les roustons.

Et quand il la baisa, y s’colla les roustons, (bis)

"si tu veux les avoir, faut payer la rançon.

si tu veux les avoir, faut payer la rançon, (bis)

Cent écus pour ta pine, autant pour chaque rouston.

Cent écus pour ta pine, autant pour chaque rouston, (bis)

Et si tu ne les payes pas, nous te les couperons.

Et si tu ne les payes pas, nous te les couperons, (bis)

Ils serviront d’enseigne à la porte d’un boxon.

Ils serviront d’enseigne à la porte d’un boxon, (bis)

Et les passants diront" : "voilà les couilles d’un con !"



rouston = testicules
pine = verge

 

Publié dans Gendarmerie

Commenter cet article